Siamo online da



ULTIMI COMMENTI

LE RICETTE PIU' LETTE

I VIDEO PIU' VISTI

AREA RISERVATA

cronache di gusto

Direzione, redazione
ed amministrazione:
Via Giuseppe Alessi, 44
(ex via Autonomia Siciliana)
90143 Palermo
Tel. +39 091 336915
Cronache di Gusto
autorizzazione
del tribunale di Palermo
numero 9 del 26-04-07

Cronache di Gusto
è iscritta al ROC
(Registro degli Operatori
di Comunicazione)
col numero 32897

Editoriale De Gustibus Italia
P.IVA 05540860821

Direttore Responsabile:
Fabrizio Carrera

Coordinamento:
Giorgio Vaiana

Web & Digital Design:
Floriana Pintacuda

Contributors:

Andrea Busalacchi
Andrea Camaschella
Marina V. Carrera
Titti Casiello
Sofia Catalano
Roberto Chifari
Ambra Cusimano
Lorella Di Giovanni
Maria Giulia Franco
Annalucia Galeone
Federica Genovese
Christian Guzzardi
Clarissa Iraci
Francesca Landolina
Federico Latteri
Irene Marcianò
Bianca Mazzinghi
Alessandra Meldolesi
Clara Minissale
Fiammetta Parodi
Geraldine Pedrotti
Stefania Petrotta
Michele Pizzillo
Fabiola Pulieri
Enzo Raneri
Mauro Ricci
Gianluca Rossetti
Emanuele Scarci
Marco Sciarrini
Sara Spanò
Giorgia Tabbita
Fosca Tortorelli
Maristella Vita
Manuela Zanni

Organizzazione Eventi:
Filippo Fiorito
Laura Lamia

Ivana Piccitto

Concessionaria
per la pubblicità:
Publisette
Via Catania, 14
90141 Palermo

info@publisette.it

COOKIE POLICY
PRIVACY POLICY
INFORMATIVA PRIVACY

Numero 118 del 18/06/2009

L'EVENTO

E' un pesce povero del Trapanese che è stato rivalutato da uno chef per l'iniziativa Miglio Zero. Altri i prodotti ittici da sottrarre all'oblio: dalla sardina di Selinunte alla Triglia dello Stagnone

Riscoprire
lo zerro

Favorire il consumo di pesce sui mercati nazionali ed esteri e nello stesso tempo valorizzare il territorio trapanese in chiave turistica. Questi gli obiettivi del progetto della provincia di Trapani dal titolo “Miglio 0” che, presentato a Castellammare del Golfo, ha preso il via sabato a San Vito Lo Capo.

IL RETROSCENA

I vertici dell'Irvv siciliano spiegano la scelta del nuovo direttore. Che avrà un obiettivo: inserire l'ente nel circuito dei fondi Ue. E non solo...

"Ecco perché
abbiamo voluto
Cartabellotta"

Entro fine mese Dario Cartabellotta si insedia  ufficialmente all’Istituto regionale della Vite e del vino. Cartabellotta copre un vuoto che dura da più di un anno, tanto tempo è passato dalle dimissioni di Gianmaria Sparma.

L’INIZIATIVA

L’istituto zooprofilattico della Sicilia e l’Agris della Sardegna avviano una ricerca sulle qualità nutrizionali del formaggio

Nel nome del cacio

Il formaggio rivendica la sua importanza nella piramide alimentare. Sfatata la credenza che lo rende colpevole di alcune patologie umane. Al contrario mangiarlo allungherebbe la vita. È quanto dimostrano gli studi di ricerca avviati dall’Agris, l'agenzia della regione Sardegna per la ricerca scientifica, la sperimentazione e l’innovazione tecnologica nei settori agricolo, agroindustriale e forestale, in collaborazione con l’Istituto zooprofilattico siciliano.

SPÉCIAL BORDEAUX

La promotion de l’agroalimentaire de qualité est confiée à Buonitalia qui a voulu dédié une vitrine au patrimoine gastronomique, à l’intérieur du salon de Bordeaux: Le Restaurant italien

La bonne nourriture
qui fait parler d’elle

L’italian eating style, avec ses excellences à appellation d’origine, ne pouvait pas manquer à Bordeaux. Pour promouvoir les mérites du «Bel Paese», il y a Buonitalia, société par action, née avec l’objectif de la promotion, de l’internationalisation et de la sauvegarde de l’agroalimentaire dans un cadre global promue par le ministère des Politiques agricoles alimentaires et des forêts.
Buonitalia a voulu dédié une vitrine exclusive au patrimoine gastronomique à l’intérieur du salon: le Restaurant Italien une fenêtre sur un monde riche de cultures et de traditions. En exposition, un panier national, sélectionné en collaboration avec l’Association italienne des consortiums des indications géographiques (Aicig) accompagné des vins italiens en présentation. L’initiative a été organisée pour valoriser et faire découvrir le lien étroit entre les aliments et les vins, sans oublier le secteur du biologique, comme parties fondatrices d’une même tradition culinaire, kaléidoscopique et inimitable.
Projet qui réunit les protagonists plus connus de l’agroalimentaire de divers secteurs productifs, sous le partage des memes strategies: un système de synergies nécessaire pour augmenter la capacité compétitive. Dans ce projet Buonitalia représente l’organisation et la coordination. A la direction d’une multitude de spécificités territoriales, elle offre une approche intégrée de système pour aider les entreprises, qui est finalisé à l’exportation et à l’affirmation d’un brand Italia unique, pour la défense de la typicité et de la qualité contre la piraterie agroalimentaire. Un programme spécifique qui s’articule en plusieurs étapes : favoriser les processus d’internationalisation, services de promotion et marketing, récolte, positionnement et distribution.
La présence à Vinexpo représente seulement l’étape la plus récente d’une longue série d’initiatives promotionnelles qui a débuté en 2003, année de la fondation de la société, et qui ont vu Buonitalia être présent sur les marchés européens et extra-européen comme ambassadeur du Made in Italy et du Systéme Italia. Ces activités ont permis aux producteurs italiens de se confronter avec des opérateurs et le consommateur final et à vehicular un mode de vivre et de consommer plus sains lié aux valeurs de la santé, de l’authenticité, de la qualité et du territoire.
A ce propos, cette année, la présence de Buonitalia s’est intensifiée aux Etats-Unis, au Japon, en Chine et en Russie considérés comme les marchés target les plus intéressants, en regroupant les ressources italiennes les plus réputés en une offre unique et variée. Le vin, pour des raisons de mode et de charme, est le produit que Buonitalia a utilisé comme ouverture de marché dans ces pays, mais où les produits italiens sont déjà connus et appréciés. Et c’est justement la multitude d’assortiments possibles parmi tous les trésors oenogastronomiques qui constellent l’Italie qui a attiré la curiosité et l’attention du consommateur moyen étranger. Buonitalia se fixe l’objectif de destiner ses programmes de promotion aux consommateurs des marchés dits innovateurs. Le consommateur type qui peuple les grandes métropoles des pays émergents : réalité au fort potentiel de débouché où nous ne sommes pas encore très présents.
Une nouvelle étape du projet Buonitalia,un nouvel objectif pour amener dans le monde les saveurs authentiques de l’Italie.

Manuela Laiacona

(traduction de Caroline Legavre)




La promozione dell’agroalimentare di qualità affidata a Buonitalia che all’interno del salone di Bordeaux, ha voluto dedicare al patrimonio gastronomico una vetrina: il Ristorante italiano

Il buon cibo che fa notizia

L’italian eating style non poteva mancare a Bordeaux con le sue eccellenze a denominazione. A promuovere il vanto del Bel Paese è Buonitalia Spa, società per azioni nata nel 2003 con l’obiettivo di promuovere, tutelare e internazionalizzare l’agroalimentare in ambito globale promossa dal Ministero delle politiche agricole alimentari e forestali.

SPÉCIAL BORDEAUX

Sur les rayons de l’OEnothèque Italienne plus de 1.500 étiquettes. Au Vinexpo deux stands réservés aux entreprises de la péninsule

Exposition de vins

Un lieu idéal pour apprécier les qualités des meilleurs vins de toute l’Italie. A L’OEnothèque Italienne de Sienne, une ex position permanente présente plus de 1 500 vins, rigoureusement sélectionnés par une commission d’évaluation, produits par plus de 500 entreprises. En dehors de la vente, l’OEnothèque Italienne s’occupe de promotion, information, éducation des consommateurs.
Quinze entreprises italiennes partiront pour Bordeaux, huit toscanes et sept d’autres régions, installées dans deux tands de l’OEnothèque Italienne (Hall 1: DE148 et DE118/1).

Le vin et les jeunes
Si l’Italie est devenue le premier producteur de vin du monde, en dépassant après dix ans même la France pour la quantité d’hectolitres, avec 21 % de la production mondiale et 34 % de la production de l’Union Européenne, elle le doit aussi aux entrepreneurs de moins de 40 ans. Leur identikit ? Ce sont les héritiers d’entreprises familiales, mais diplômés, avec master et spécialisations. Voilà les jeunes entrepreneurs du vin, ils ont entre 30 et 40 ans et sont les protagonistes du succès de leurs entreprises oenologiques. OEnothèque Italienne en collaboration avec le ministère de l’Agriculture leur a consacré toute une journée à la faculté des Sciences Agraires de l’Université de Catane à l’occasion de la troisième edition de “Le vin et les jeunes”. Une journée qui a fait émerger des données intéressantes: le chiffre d’affaires des societies vitivinicoles italiennes atteint huit-mille millions, le montant total de facturation quant à lui frôle les 11 milliards par an, alors que les ventes hors des frontiers atteignent presque trois milliards et demi. En somme, elle est en première place de l’export agroalimentaire national.

Le Viniadi
Les jeunes encore protagonistes des “Viniadi”, consacrées aux dégustateurs non professionnels. Au cours des éliminatoires, tous les passionnés de vin sans limite d’âge, à partir de 18 ans, participant à des “épreuves” de sélection dans des lieux publics du vin (les inscriptions peuvent se faire aussi sur le site www.vinoegiovani.it). Au terme de l’épreuve, on proclame le champion d’Italie et les premiers arrivés dans diverses catégories. L’épreuve consiste en une dégustation les yeux bandés de trois vins rouges et blancs.

Wine - games
“Indovino : découvrir le vin en s’amusant”. C’est le nom du premier jeu vidéo totalement italien consacré au vin. Le créateur de “Indovino” est Fausto Virgilio, vice directeur de l’historique Organisme Siennois. Le jeu est constitué d’un totem rouge et d’un écran tactile 17 pouces. Sous l’écran, il y a une tablette pour les verres qui, après tirage au sort, seront remplis par un sommelier et le joueur dégustera les yeux bandés ; il répondra ensuite à une série de questions sur l’écran.
 

Piera Zagone

(traduction de Caroline Legavre)




Tra gli scaffali dell'Enoteca Italiana di Siena più di 1.500 etichette di 500 aziende in esposizione. Al Vinexpo riservati due stand per l'aziende della Penisola

Il vino in mostra

Un luogo ideale per potere apprezzare le qualità dei migliori vini di tutta Italia. A Siena, fra i bastioni di nord-est della Fortezza Medicea costruita dall'urbinate Baldassarre Lanci per Cosimo I de' Medici c'è la sede dell'Ente Vini - Enoteca Italiana. Qui sono esposti, in mostra permanente, oltre 1.500 vini, rigorosamente ammessi da una commissione giudicatrice, prodotti da oltre 500 aziende, che rappresentano un quadro significativo dell'intera produzione italiana di qualità.

SPÉCIAL BORDEAUX

En baisse le nombre de caves siciliennes présentes à Vinexpo. L’institut de la vigne et du vin: “Defections dûes à des strategies marketing différentes de la part des entreprises. Les caves pointent à des strategies innovatrices et vises”

L’aventure des 16 siciliens

Il y aura 16 entreprises siciliennes qui participeront,avec l’Institut de la vigne et du vin(Irvv), à Vinexpo 2009 deBordeaux. Plus précisément douze (Abbazia Santa Anastasia,Donnafugata, Feotto dello Jato, Firriato, Giona, Milazzo, Montalto, Feudo Arancio, Planeta, Settesoli, Sicania e Spadafora) se trouveront à l’intérieur du stand 181, quatre autres par contre dispersés dans d’autres stands (Cassarà, D’Alessandro) ou à l’intérieur de groupes comme Giv (Rapitalà) et Zonin (Feudo Principi di Butera).
«Une présence que nous avons voulu garantir – explique Leonardo Agueci, president de l’Irvv - malgré les problèmes que le secteur traverse et les difficultés administrative liées au vieux problème du bilan de l’Institut». Ce dernier est un élément qui a déterminé et détermine encore aujourd’hui des ralentissements dans les autres activités de l’Irvv aussi, comme celui par exemple de la recherche.
La tendance par rapport aux editions précédentes est en diminution. En 2007 par exemple il y avait une vingtaine de caves siciliennes qui exposaient. Une tendance en baisse qui est enregistrée aussi dans les autres manifestations de ce secteur, du Prowine de Düsseldorf, en Allemagne, aux éditions itinérantes de Vinitaly ce qui représente certainement un des signaux d’alarme le plus representative de la crise que le secteur vitivinicole est en train de traverser.
D’après Giancarlo Conte, vice president de l’Institut, la raison des défections est liée aux fait que «aujourd’hui les enterprises vitivinicoles siciliennes ne veulent plus trop dépenser de temps et d’argent pour tenter de s’insérer sur de nouveaux marchés». Sans compter que la participation de l’Institut à la foire de Bordeaux lui coûtera cette année 300.000 euros, dont 120.000 euros seulement pour l’espace d’environ 300 mètres carrés pour les stands des maisons vinicoles. «Beaucoup d’eux préféreraient de beaucoup optimiser les coûts – continue Conte – en focalisant leur attention sur des acheteurs bien précis à travers des strategies de marketing innovatrices et visées, aujourd’hui à disposition de qui veut se faire connaître sur des marchés potentiellement intéressés» . Les fonds necessaries à ces éventuelles manoeuvres pourraient être mis à disposition par l’Irvv en économisant sur les manifestations et les foires mineures.
Un vent d’innovation et de modernization semble donc souffler sur l’Institut qui, depuis peu, a son nouveau directeur Dario Cartabellotta. Un directeur jeune, under 40, qui pourrait bien capitaliser son experience dans l’internationalisation des enterprises siciliennes mûrie au cours de sa charge précédente en tant que directeur général du département d’intervention sur les infrastructures de l’assessorat regional sicilien à l’Agriculture.

Annalisa Ricciardi

(traduction de Caroline Legavre)

SPECIALE BORDEAUX



 



In calo il numero delle cantine dell’Isola presenti al Vinexpo. L’Istituto vite e vino: “Defezioni legate a diverse strategie aziendali. Le cantine puntano a strategie di marketing innovative e mirate”

L’avventura dei 16 siciliani

Saranno sedici le aziende siciliane che assieme all’Istituto regionale della vite e del vino parteciperanno all’edizione 2009 del Vinexpo di Bordeaux. Più precisamente dodici (Abbazia Santa Anastasia, Donnafugata, Feotto dello Jato, Firriato, Giona, Milazzo, Montalto, Feudo Arancio, Planeta, Settesoli, Sicania e Spadafora) si troveranno all’interno dello stand 181, quattro di loro invece si troveranno in altri stand singolarmente (Cassarà, D’Alessandro) o all’interno di gruppi come Giv (Rapitalà) e Zonin (Feudo Principi di Butera).

L'EVENTO/2

Successo alla presentazione dell'iniziativa della Provincia di Trapani per valorizzare il pescato locale. Coinvolti ristoratori e operatori del settore. Turano: "Una idea per lo sviluppo del territorio"

Miglio zero,
una risorsa
per la Sicilia

Grande partecipazione alla presentazione dell’iniziativa della provincia di Trapani, tenutasi al castello arabo di Castellamare del Golfo,  dal titolo “Miglio 0”. «Un’iniziativa che apre la strada ad un percorso che intendiamo perseguire», ha esordito Mimmo Turano, presidente della provincia di Trapani.

FLASH NEWS

LE RICETTE DEGLI CHEF

Luca Lacalamita

Lula pane e dessert

Trani (Bt)

1) Tartelletta di stagione

SITI AMICI
WINE POWER LIST 2022

LE GRANDI VERTICALI

Copyright © 2007-2022 cronachedigusto.it. Tutti i diritti riservati. Powered by Visioni©
La riproduzione totale o parziale di tutti i contenuti, testi, foto e video, in qualunque forma, su qualsiasi supporto e con qualunque mezzo è proibita.

Search